Sleepy Hollow : Johnny Depp Vs Le cavalier sans tête

Librement adapté de la nouvelle homonyme de Washington Irving, Tim Burton remonte le temps pour racontée la légende hantée de Sleepy Hollow, embarquant Johnny Depp en 1799 dans un petit village où un cavalier fait régner la terreur. Mystère, romance, humour, confrontation de la raison à l’imaginaire, cauchemar et conte de fées, oubliez tout ce … Lire la suite Sleepy Hollow : Johnny Depp Vs Le cavalier sans tête

Winnie L’ourson : Quand l’appel du ventre passe après les amis

Six ans après l’arrivée de Lumpy dans la forêt des rêves bleus, Winnie l’ourson et ses amis reviennent pour un nouveau long métrage. 51ème long-métrage des Walt Disney Animation Studios, Stephen J. Anderson et Don Hall nous font retrouver l’esprit et le charme de l’univers de ce petit ourson dans un animé renouant avec ce … Lire la suite Winnie L’ourson : Quand l’appel du ventre passe après les amis

Est-il facile de croire en l’extraordinaire ?

Tim Burton nous plonge une nouvelle fois dans son monde si particulier, mélangeant l’imaginaire au réel, l’irrationnel au rationnel, abordant pour la première fois les relations entre pères et fils. Au revoir la galerie des horreurs et le glauque, bonjour la féérie, l’excentricité, le touchant, le fantastique haut en couleurs, et les personnages plus attachants … Lire la suite Est-il facile de croire en l’extraordinaire ?

Quand Tom Hanks fit une rencontre qui bouleversa sa vie

Quand on parle de Stephen King, on s’attend logiquement à un film d’horreur. Or, pour une fois, c’est de l’inédit. Nous n’allons pas parler d’horreur, nous parlerons dramaturgie avec un discret mais puissant soupçon de fantastique plus féérique qu’horrifique.  Stephen King le dit lui-même « La ligne verte est de loin la meilleure adaptation de roman … Lire la suite Quand Tom Hanks fit une rencontre qui bouleversa sa vie

Il était une fois, une sirène atteinte de cleptomanie aigue

36ème long métrage  et 28ème grand classique d’animation des studios Disney, inspiré du conte du même nom de Hans Christian Andersen et réalisé par Ron Clements et John Musker, La petite sirène marqua la renaissance, le second âge d’or des studios qui avaient essuyé un semi échec avec Oliver et Compagnie. Succès commercial, succès critique … Lire la suite Il était une fois, une sirène atteinte de cleptomanie aigue