En attendant le retour du clown Pennywise…

Vous êtes fans de clowns tueurs ? Vous aimez les mythologies de monstres et autres êtres démoniaques ? Vous n’avez pas peur d’être choqués ? Jon Watts, bien avant Spiderman HomeComing, aidé par un certain Eli Roth, inspiré de la fausse bande annonce qu’il avait créé en 2012, réalisait Clown, petit film indé horrifique, proche de La mouche. Âmes sensibles et autres phobiques des clowns, s’abstenir…

 

Fiche Technique

 

Réalisé par Jon Watts

Genre : Épouvante, Horreur, Drame

Film Américain et Canadien

Durée : 1h39 environ

Interdit aux moins de 12 ans

 

clown 2017 affiche

L’histoire

 

Lorsqu’un clown engagé pour animer l’anniversaire de son fils lui fait faux bond, Kent, agent immobilier et mari dévoué a la chance de trouver un costume de clown dans l’une de ses maisons à vendre. Seulement, après avoir fait la surprise à son fils, il découvrira, une fois la fête terminée, qu’il ne peut pas retirer le costume collé à sa peau.

 

 

 

Casting

 

Andy Powers : Kent McCoy

Laura Allen : Meg McCoy

Christian Distefano : Jack McCoy

Peter Stormare : Herbert Karlsson

Lucas Kelly : Colton

Elizabeth Whitmere : Denise

 

Attention : film de clown malsain et sale

 

Les clowns tueurs venus d’ailleurs et Grippe-sou n’ont qu’à bien se tenir : voici Frowny, anciennement Kent, père de famille aimant, devenu clown et tueur d’enfants malgré lui. Fana des films d’horreurs mettant en scène un clown (ou des clowns), je me suis précipité sur Clown (c’est sobre comme titre, je sais) petit film d’horreur signé Eli Roth et Jon Watts. Jon Watts, bien décidé à prouver aux phobiques de clowns qu’ils avaient raison d’en avoir peur, invente une mythologie monstrueuse et effrayante de ces personnages faisant rire petits et grands. Le délire est crédible, tout comme l’histoire prenant un tournant sérieux passé vingt minutes. Prit dans l’histoire, un véritable drame horrifique digne du film La mouche de Cronenberg s’installe. Tout comme ce film, dans Clown, nous assistons, impuissants, à la transformation progressive et éprouvante de Kent en clown sadique et malsain. Toute la détresse du personnage et de sa femme se font ressentir, suscitant notre empathie. On souhaite qu’il se débarrasse de ce costume et retrouve une vie normale.

vlcsnap-2017-08-13-11h11m37s665

Un petit coté film indépendant, comique et léger au début avec notre héros tentant désespérément d’user de tous les moyens pour retirer son costume, puis, ensuite, un ton plus dramatique et mystérieux lorsqu’il découvre la véritable origine du costume, tentant de trouver un moyen de rompre la malédiction de son coté alors que sa femme fait de même, puis, réalise qu’il ne peut rien faire, condamner à garder ce costume pour le restant de ces jours, allant jusqu’à tenter de mettre fin à sa vie. Enfin, troisième partie, le film sombre pour de l’horreur pure, des scènes terrifiantes (si vous êtes  coulrophobe, évitez ce film !!!) violentes avec des moments bien sanguinolents et choquants (des gosses meurent, se font déchiqueter, du jamais vu), le tout, accompagnés de dramaturgie jamais niaiseuse dans des décors tantôt colorés, tantôt propres, tantôt bien cradingues. Le film en vient au fait dès le départ, pas de perte de temps sur la vie de Kent avant le drame.

vlcsnap-2017-08-13-10h57m24s696
« Viens voir papa! »

Dans Clown, les amateurs de séries télévisées reconnaitront des têtes connues comme le drôle, le sérieux puis l’atroce Andy Power  (de la série OZ) écopant du rôle principal, la charmante Laura Allen (de la série Les 4400) faisant tout pour sauver son mari, et l’énigmatique Peter Stormare que l’on ne présente plus.

 

Ce n’est pas un déguisement. Ce sont les cheveux, et la peau d’un démon.

 

Au final, renouvelant la thématique, Clown fait le job, livrant un jeu d’acteurs impeccables, une photographie et des maquillages réussis, glauques à souhait, beaucoup de tension, une belle mise en scène, une musique, une atmosphère et une histoire réussie, un méchant bien malsain (mais c’est pas sa faute !). Un mélange appétissant de drame, comédie, mystère et horreur arrivant à tenir en haleine jusqu’à la fin et son déluge de gore. Surprenant pour un petit film à petit budget. Jon Watts, nouveau Sam Raimi ? Et pourquoi pas ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s