Captain América, Civil War: Le Marvel de la maturité?

captain_america_civil_war_afficheL’histoire du film

 

A la suite d’une intervention qui a mal tournée et causée de terribles dommages collatéraux, Steve Rogers, à la tête d’une nouvelle équipe d’Avenger, se voit confronté au gouvernement qui d’instaurer une nouvelle loi obligeant les super héros à rendre des comptes aux nations unies. Tony Stark s’y plie, considérant cette nouvelle loi comme une nécessité afin que les super héros aux pouvoirs puissants et dangereux puissent êtres contrôlés par le gouvernement. Si Tony et d’autres ont décidés de se plier à cette loi, ce n’est pas le cas de Steve défenseur de la liberté qui s’y oppose. Les Avenger sont dissous, l’équipe est coupée en deux : les pros recensement et les antis recensement. Un combat entre ses deux camps est inévitable. Seulement qui se cache derrière les incidents qui ont dissouts cette équipe et on fait naitre ce conflit ?

 

Infos sur le film

 

Réalisé par Anthony et Joe Russo

Avec Chris Evans : Steve Rogers/ Captain América

Robert Downey Jr : Tony Stark/ Iron man

Sebastian Stan : Bucky Barnes/ Le soldat de l’hiver

Anthony Mackie : Sam Wilson/Le faucon

Chadwick Boseman : T’Challa/ Black Panther

Don Cheaddle : James Rhodes/ War machine

Scarlett Johanson : Natasha Romanoff/ Black Widow

Paul Bettany : Vision

Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff/ Scarlet Witch

Tom Holland : Peter Parker/ Spiderman

Genre : Action, Fantastique

Film Américain

Durée : 2h27 environ

 

 

Troisième film solo pour Captain América. Cette fois, les choses changent, plus de super vilains, seulement des super héros séparés en deux groupes. Chacun est convaincu d’avoir eu raison dans son choix de se plier ou non au gouvernement.  Impossible de trancher, impossible de se mettre dans l’un des deux camps, nous assistons, impuissants, à la dissolution de ce groupe de super héros qui avait décidé de préserver la paix dans le monde. Civil War, c’est l’un des évènements les plus importants des comics Marvel. Tiré en 7tomes, cette série racontait les conséquences dans l’univers Marvel de cette loi de recensement sur les individus dotés de super pouvoirs. Tout super héros devait portant ou non un masque, devait s’inscrire sur un registre et révéler son identité secrète aux autorités afin qu’elles puissent contrôler ses activités. C’est alors que deux groupes de super héros se forment : ceux favorables à la loi et ceux ne l’étant pas. 7 tomes, ça fait beaucoup à résumer en un seul film. Du coup, on se retrouve indubitablement assis entre deux chaises. Des éléments seront récupérés de ci de là dans les comics mais on s’accordera à beaucoup de libertés ce qui feront que les lecteurs et fans de cette série de 7 épisodes seront à la fois agacés et frustrés. Voici les raisons pour lesquelles, du coté des lecteurs de comics, Captain América fait plus pétard mouillé qu’évènement qu’ils attendaient impatiemment.

 

 

La justice peut-elle être au dessus des lois gouvernementales?

 

Tout comme X men qui avait déjà brillamment parler des enjeux politiques et cette discrimination vis-à-vis des individus dotés de pouvoirs extraordinaires et appelés Mutants, tout comme Batman V Superman qui nous avait montré que tout super héros qui se respecte devait rendre des comptes, Captain América Civil War reprend le flambeau en voyant nos super héros préférés confrontés à un accident qui aura pour conséquence de voir le gouvernement instaurer une nouvelle loi visant à les encadrer, les contrôler afin que plus aucun accident, plus aucun dommage collatéral ne se reproduise. Sur le papier, c’est alléchant, mais en film, est ce que ça l’est tout autant ? Ce qu’il faut déjà savoir c’est que lorsque Marvel a entendu parler du projet Batman V Superman, les studios avaient peur de ne pas avoir aussi un affrontement entre leurs super héros. Vous le verrez, les styles sont opposés. D’ailleurs c’est avec la sortie de Batman V Superman qu’enfin Marvel aura compris que ses super héros aussi, tout comme Superman dans Man of steel, on tuer pendant leurs combats des innocents. C’est là que vous vous réveillez ? Pourtant tout ce que l’on avait ne laisser pas penser que des innocents avaient été tués. De quoi finalement faire culpabiliser le spectateur qui a prit un malin plaisir pendant ses séquences spectaculaires.

vlcsnap-2016-05-02-17h18m47s909

Alors que Dc comics se prend très au sérieux, Marvel essaye dans ce nouveau film d’apporter à la fois du sérieux aussi mais un peu d’humour. Mais est ce que, depuis que les films Marvel existent, nous avons eu droit à des films marquant mise à part Avenger ? Dans notre film, les enjeux politiques seront bien moins développés que dans les X men ou Batman V Superman qui les avait parfaitement exploité. Tout comme le coté psychologique de nos personnages un peu fade.  De plus, le sentiment de déjà vu ce fera ressentir « le thème on l’a déjà eu dans BvS et X men », mais, pourtant, pour le peu de scènes traitant du sujet que nous aurons, il y aura de bonnes choses comme les idéaux de Steve Rogers et ceux de Tony Stark qui, pour une fois, contre toute attente, se rangera du coté du gouvernement. Quel sera l’élément dans le film qui déclenchera se bouleversement ?

 

Marvel ne se serait pas reposé sur ses succès ?

 

Depuis quelques années, après nous avoir subjugué par Avenger, Marvel c’est quelque peu reposer sur ses succès en nous offrant des films plats du coté scénaristique. Bien sur que quand on voit des réussites comme Les gardiens de la galaxie ou bien récemment  Ant Man, on voit qu’ils veulent nous offrir une autre ambiance, un autre ton différent de ce que les studios nous avait habitué. Mais, hormis Captain América qui n’a jamais cessé de se renouveler, de justement changer de ton, les autres, eux, ont stagnés. Trop de punchlines à tire larigot, des personnages au même tempérament, une ambiance trop prétentieuse, des scènes d’action spectaculaires mais tout le temps similaires aux autres films, un coté bien trop enfantin, des scénarios ayant pratiquement le même acheminement que les autres films, certains commençaient à êtres lassés.

joker disney

Depuis que Disney a racheté Marvel, nos super héros sont devenus bien trop enfantin, moins mature que ce soit en terme d’histoires, scènes d’action, répliques ou design des personnages. Marvel Entertainement est devenu une entreprise qui ne fait des films que pour gagner de l’argent. Aucun renouvellement, tous les films Marvel se ressemblent. On vous offrira du spectacle oui mais du coté des histoires, elles seront minces, le tout aura surtout pour but de sortir des tonnes de produits dérivés de ses films « costumes, figurines, véhicules, gadgets, etc. ». Comme depuis 2009, Marvel a décidé de sortir 2 films par ans, du film de super héros, on en mange. Les amateurs adorent mais, sans qu’ils s’en rendent compte, ont été en quelques sortes formatés par ses films, habitués aux éléments inclus dans chacun d’eux »scénario simpliste, humour, action spectaculaire, punchlines ». Le public est devenu trop facile.

disney marvel

Plus aucune objectivité, on aime parce que c’est Marvel, point. Mais Marvel ne veut pas dire pour autant qualité et avec Thor 2, Iron man 3, Avengers 2, on ne peut pas dire que le studio est brillé.  A quoi s’attendre donc pour Civil War ? Peut-on espérer qu’il soit aussi bon que ses films mettant en scène Captain América contrairement aux films solos de ces autres super héros ? La réponse, en tant que quelqu’un qui a décidé de se détacher des comics est OUI. MAIS, si on a décidé de faire son têtu et ne pas s’en détacher, la réponse est un grand NON.

 

Après Marvel vantard, Marvel trouillard ?

 

Vouloir trop ajouter de super héros fait que le film devient brouillon et ça, Marvel l’a visiblement compris depuis Avenger 2 et corrige cette erreur. L’idée en soit n’est pas mauvaise mais est plutôt gênante si on s’attendait à avoir une histoire focalisée uniquement sur Captain America. On serait plus face à un Avenger 3 que d’un troisième film solo de Captain America. On se doutait bien que de reprendre une histoire contée en 7tomes était impossible mais là, on s’éloigne totalement du titre. Pourquoi l’utiliser donc ? Parce que c’est vendeur tout simplement. Est-ce qu’on vous prend pour des pigeons ? Clairement oui en laissant supposer que notre film se focalisera uniquement sur l’affrontement inévitable entre les pros recensement et les antis recensement. Dans Civil war version filmique, Marvel n’a retenu que le fait que nos super héros travaillent pour le gouvernement.  C’est déjà bien dommage surtout que de voir Peter Parker révéler son identité secrète dans la version comics aurait apporté autre chose de différent à notre univers. Réduire Civil War à juste ça, en terme d’adaptation, c’est une honte, ni plus, ni moins.

civil war comics

De plus, dans cette histoire, il était normalement question d’y inclure plus d’une soixantaine de super héros mais aussi de super vilains.  C’est simple, Civil War c’était tous les personnages de l’univers Marvel qui s’affrontaient. Marvel ne les ayant pas tous introduits et n’ayant pas les droits sur la totalité de ces personnages, nous n’en auront qu’une douzaine. C’est déjà pas mal mais pas pour le fan gourmand, lui s’attendait à encore plus. Ne jugeons pas donc le film en tant qu’adaptation mais en tant que film. Même ici, on aura des petits éléments frustrants et mal exploités.

vlcsnap-2016-05-02-17h25m29s805

Notre intrigue, qui avait pourtant bien démarrée,  partira très vite dans une sous intrigue nous faisant aller dans une autre direction. On aurait pu explorer la problématique de cette histoire. C’est là qu’on ressent un manque cruel d’ambition des studios. Comme s’ils avaient peur d’aller plus jusqu’au bout. Mais ne boudons pas notre plaisir d’avoir droit à la plus belle des histoires d’amitié entre Steve Rogers et Bucky Barnes, qui passera de menace dans Captain América 2 à véritable victime dans cette  nouvelle histoire. L’injustice sera belle et bien présente.  Une fois encore, Sebastian Stan peut aussi bien être muet que de se mettre à parler, le charisme, le coté bad boy sauvage, il l’a et c’est ce qu’on aime.

 

Scénaristiquement regrettable, techniquement  réussi

 

Coté répliques et musiques « encore du plaisir pour vos oreilles signé Henry Jackman », vous serez dans du pur film philosophique de super héros. On appréciera le coté carrément moins prétentieux d’Avenger 2 et ses personnages perdants tous de leur saveur « Captain América inclut ». Ce qui est marrant c’est que Captain América, quand il n’est pas entouré de tous ses super héros est moins agaçant. Heureusement, ici, même s’il sera secondé par d’autres de ses compères, on retrouve tout ce qui faisait de se personnage, un personnage attachant. Tout comme Tony Stark qui aura cette fois le droit à voir son personnage très fragilisé, tout comme Wanda Maximoff, responsable d’un accident qui fera que cette loi gouvernementale sera votée. Tous nos personnages seront plus profonds, bien exploités, ne faisant pas d’ombre aux autres. Ce n’était pas arrivé depuis Les gardiens de la galaxie et plus récemment dans le sous estimé Ant man »en parlant de lui, ce film se déroule au même moment que la première heure de Civil War ». Il n’y a pas à blâmer les acteurs qui ici ont fait un excellent travail. Il y aurait donc à blâmer plutôt les scénaristes et réalisateurs des films précédents.

De l’action vous en aurez avec du pur spectacle, des plans mémorable « dont le tant attendu affrontement Team Captain contre Team Iron man ». Les chorégraphies sont plus que réussis et balayent totalement tout ce que l’on avait vu depuis l’arrivée des films Marvel au cinéma. C’est bourrin, les coups portés sont bien visibles, la caméra toujours bien placée, chaque personnage a ses propres attaques. Il y a un grand respect vis-à-vis des comics de coté là. Ça, les lecteurs de Marvel ne peuvent pas le reprocher.  Pour les scènes d’action c’est une réussite, l’esthétisme de qualité est bien là et ça nous divertit suffisamment pour passer 2h25 très agréables et jouissives au possible. Franchement, voir 12 super héros s’affronter c’est du jamais vu et sur grand écran, c’est comme de voir un enfant découvrir pour la première fois la parade de Disney. Seulement il y aura un problème. Tout particulièrement  du coté de notre histoire. Civil War c’est civil war. On attend de ce film qu’il respecte un minimum les comics sans quoi, il n’a pas lieu d’être.

vlcsnap-2016-05-02-17h20m33s976

C’est aussi du coté des super vilains que beaucoup vont montrer les crocs. Jamais Marvel n’avait autant saccagé l’aura de super vilains. Peut-on espérer une rectification par la suite? Quand on voit des supers vilains puissants et ultra charismatique comme Crossbones qui, dans les premières minutes de film, se fait envoyer au tapis aussi vite que la fin de l’organisation Hydra dans Avengers 2, on l’a en travers de la gorge. Quand on voit l’apparence humaine du Baron Helmut Zemo « alors qu’il a le visage ressemblant à du latex fondu suite à un affrontement contre Captain América »  et quand on apprend ses réelles motivations , on l’a aussi en travers de la gorge. Quand à l’apparition des nouveaux héros, il y  a du bon comme du très mauvais et, que l’on soit lecteur ou non de comics, il y a des choses qui ne passent pas.

 

 « Le bouclier n’est pas à toi, c’est mon père qui l’a créé ».

 

La panthère noire fait son entrée

vlcsnap-2016-05-02-17h22m31s931

Black Panther est juste mythique, bien respecté, charismatique, attachant, du jamais vu dans le Marvel Universe cinématic et surtout bien inséré dans l’histoire même si on ne connait pas tout de son passé. Parle très peu mais quand il parle, il dégage toute cette sagesse qui force le respect du personnage. Quand il se bat, c’est une furie, il porte bien son nom de Black Panther. Mouvements d’arts martiaux dynamiques, c’est une pure merveille.  Que dire aussi de son costume. On est loin de l’aspect armure qui nous était montré dans les photos de tournage. Chadwick Boseman, nouveau venu et interprète de notre héros est parfait dans le rôle de T’Challa, prince héritier du Wakanda. Une force et une agilité accrues, intelligence proche du génie, bottes et griffes créées à partir du vibranium »métal qui a composé le bouclier de Captain América et provenant du Wakanda », des talents incroyables d’acrobate. A la fois roi et à la fois guerrier. Notre héros, bien que rempli de sagesse, cherchera à se venger de la mort de son père. Rien à reprocher à ce personnage mais plutôt ovationner l’équipe du film mais aussi ceux qui ont retenus cet incroyable acteur. C’est là qu’on a qu’une hâte : voir son film solo qui sortira en 2017.

 

Spiderman revient

 

Passons du coté de l’introduction la plus ratée pour un super héros : Spiderman. Je suis obligé d’en parler et puis, vous avez tous vu que le héros était dans le film. On connait tous le personnage, on a eu des tonnes de versions mais là, ça ne passe pas. Tom Holland, nouveau Spiderman doit donc tenter de nous faire oublier le magnifique Andrew Garfield. L’acteur est très bon mais Garfield manque, on ne peut pas l’oublier d’un claquement de doigts. On le sent bien, notre héros doit être suffisamment jeune pour que les enfants s’identifient à lui et lui plaisent. Seulement là c’est trop et même si on retrouvera avec grand plaisir l’humour que l’on connait bien au personnage en tant qu’homme araignée, le costume sera pour le moins une terrible déception. Tout du moins lors de gros plans sur lui. En soit, il y a UN élément qui fait qu’on n’adhère pas à ce reboot : les yeux bioniques. Depuis quand Spiderman plisse les yeux en portant son costume ? Bien sur, c’est une ébauche, un prototype créé par Tony Stark, mais l’effet spécial utilisé n’avait pas lieu d’être. Le costume que portait Andrew Garfield était parfait, pourquoi l’avoir changé de ce coté là?

vlcsnap-2016-05-02-17h21m52s366

Avec cet effet on aurait presque la sensation d’avoir fait un bon en arrière de quelques années. L’effet est raté, tout comme l’introduction de Spiderman « pas l’introduction de Peter Parker qui est parfaite et comique » qui arrive pourtant bien dans l’intrigue mais, soucis, l’effet utilisé rendra le personnage presque cartoonesque et cassera son entrée pourtant fracassante. Avec le design des autres super héros, c’est terriblement voyant, ça gâche tout, ca n’entre pas du tout dans le ton du film. Heureusement, juste après, ça se mariera très bien avec les autres personnages. On retrouvera dans les scènes d’action mettant en scène le personnage, tout ce qui avait fait d’Amazing Spiderman 2 une excellente adaptation.

tom holland andrew

Spiderman garde toujours de sa superbe avec du lancé de toile, une agilité et force hors du commun, des punchlines super drôles »avec d’hilarantes références à des films de la culture pop » et un style de combat propre à lui. N’oublions pas que dans notre film, son coté jeune et paumé « il n’a eu ses pouvoirs que depuis 6mois » fait qu’il apporte une autre perspective parmi les autres super héros tous adultes et expérimentés. Il sera donc intéressant et humoristique de voir un Spiderman naïf, maladroit et peu sur de lui. Le personnage n’est donc pas totalement raté, le reproche est juste à faire du coté du costume. Sans le souci des yeux, il est parfait et fidèle. Mais bien entendu, on sent la touche Disney ce qui sera très visible.

 

« La vengeance  est une déesse dévorante. Eux aussi en sont victime ».

 

Pour conclure

fin civil war

Au final, comme dans notre film, nous aurons deux camps : le camp des lecteurs assidus de comics Marvel et le camp des fans de films de super héros. Comme dans notre film, ses deux camps n’ont ni raison ni tord, chacun à son argument, sa motivation qui tient la route. Et s’il fallait malheureusement que les fans de comics Marvel décident de se détacher de cet univers le temps de ses adaptations filmique ? Même si Civil War aura de nombreux défauts comme son titre mensonger, son manque de prise de risques « d’aller jusqu’au bout quitte à nous offrir un film sombre », ses super vilains sous exploités et peu fidèles, ainsi que le look un peu trop cartoonesque et robotique de Spiderman, il n’en demeurera pas moins un excellent film de super héros, l’un des meilleurs de l’univers Marvel et méritera de grands applaudissements pour nous avoir pondu un film sombre, sincère, traitant d’un thème sérieux, tout en nous offrant des scènes d’action jamais vues et qui ne seront enfin pas ponctuées de tonnes de punchlines qui commençaient à devenir lassantes. Loin d’être mauvais, diablement fun, enchainant les rebondissements palpitants, on regrettera juste que d’un point de vue scénaristique, on s’attendait à bien meilleur. Marvel se réveille enfin? L’avenir nous le dira.

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.